Poussière de paille ALDA « Au niveau simplicité, coût… Je ne reviendrais pas en arrière ! »

Installé depuis 1997, Vincent BONTANT est aujourd’hui à la tête d’une exploitation laitière de 130 vaches (1,15 million de litres de lait) avec un atelier de transformation (yaourts). Après différents produits testés pour la litière de ses logettes, son choix s’est arrêté sur la poussière de chanvre Alda. Explications

Au début des années 2000, Vincent Bontant agrandit son troupeau et passe à un système avec séparateur de phases. Le substrat sec est alors utilisé en litière dans les logettes. Après une dizaine d’années, il en a trouvé les limites au moment d’agrandir à nouveau son troupeau en atteignant les 140 têtes.

« Je devais remettre du substrat trop souvent. J’ai alors décidé d’installer des matelas, mais les vaches n’étaient plus propres ».

Vincent Bontant a alors testé de l’asséchant chimique (mais le produit collait aux mamelles et le prenait aux narines) puis de la sciure dépoussiérée (mais cette solution posait un problème de coût).

0,02 € par vache

Il s’est alors tourné vers la poussière de chanvre Alda. Après tests de deux échantillons (poussière et paillettes), c’est le fort pouvoir absorbant de la poussière de chanvre qui l’a convaincu.

« Aujourd’hui, cela fait un an et demi que je l’utilise et tout se passe très bien. Les vaches sont propres et on gagne du temps à la traite. »

De plus,

« le coût de la poussière de chanvre me revient à deux centimes par vaches ! En comparaison, l’asséchant litière me revenait à 40 centimes par vache. »

L’utilisation est également très simple,

« quand je rentre les vaches dans l’aire d’attente, je racle les logettes pour retirer les bouses, je laisse sécher une heure puis j’épands la poussière de chanvre à la main. Je fais deux passages par jour, un le matin et un le soir. Pour mes 140 logettes cela représente 4 sceaux d’environ 10 kg. »

En conclusion,

« il faut tester le produit parce qu’il n’y a pas photo ! Au niveau qualité de la farine de paille, du coût et de la propreté des animaux, il n’y a pas mieux ! Je ne vois rien d’autre et je suis quand même en logette depuis 1997. »

Découvrir le témoignage vidéo de Vincent Bontant sur la Poudre de Chanvre ALDA

Farine de paille ALDA « Une vache en bonne santé, c’est une vache qui a les pattes sèches »

Kévin REMY est installé avec son père sur une exploitation laitière de 125 vaches (1,5 millions de litres de lait). Pour son nouveau bâtiment, il était à la recherche d’une solution pour la propreté de ses logettes sans compromis sur la santé des vaches et la qualité de la production laitière. Une problématique à laquelle Alda a su répondre.

Lorsque Kévin REMY rejoint son père sur l’EARL de Woecourt en 2012, un deuxième bâtiment (140 places) est construit avec des caillebotis raclés automatiquement toutes les heures. L’objectif : conserver des allées propres pour ne pas remonter de salissures dans les logettes. Il ne restait plus qu’à trouver la bonne litière :

« celle qui absorbe suffisamment sans coller au tapis ».

« Je connaissais déjà Alda, car nous utilisions de la farine de chanvre dans notre ancien bâtiment. »

Mais le nouveau bâtiment est conçu pour offrir le maximum de courant d’air l’été afin de rafraîchir les bêtes. Il s’est donc tourné vers la farine de paille, cette dernière offrant le bon compromis entre le pouvoir absorbant et la volatilité (pour éviter tout problème respiratoire aux animaux).

La bonne adéquation matelas-asséchant

« Au quotidien, on nettoie les logettes en poussant les vaches : on y retire les bouses et les éventuelles pertes de lait. Ensuite je fais un deuxième passage avec un seau de farine de paille et je fais la distribution à la main dans les logettes. On en utilise à peu près un big bag par mois pour un troupeau aujourd’hui de 125 têtes. Et les résultats sont là avec des animaux propres. »

Au global, on y gagne sur les deux tableaux par rapport à la sciure de bois : la farine de paille Alda absorbe mieux et est plus dense, donc moins volatile (et moins irritante pour les animaux). Quant à la santé des vaches, on ne trouve aucun jarret irrité dans le troupeau.

Découvrir le témoignage vidéo de Kevin Remy sur la Farine de Paille

Farine de paille ALDA « Un produit qui me convient bien, cohérent dans mon système »

Installé sur une exploitation laitière de 120 vaches (1 million de litre de lait), Antoine Beerens utilise la farine de paille de blé Alda pour ses logettes. Une solution où, selon lui, éleveur et troupeau s’y retrouvent. Rencontre.

A la recherche d’un produit offrant une meilleure absorption des jus que la sciure de bois qu’il utilisait, Antoine Beerens a essayé deux types de farine de paille Alda : la paille d’orge et la paille de blé. La farine de paille de blé a été retenue pour des raisons pratiques.

« C’est un produit qui absorbe très bien les jus sans avoir besoin d’en mettre des grosses quantités. De plus c’est très facile à épandre dans les logettes. »

Simple et efficace

« J’utilise un robot de traite et les vaches sont toujours dans le bâtiment. Du coup le meilleur moment pour la mettre en place, c’est le matin quand on distribue le fourrage à l’auge. Il suffit alors de passer entre les derniers animaux avec un sceau. Ensuite, je repasse dans la journée et j’en remets à droite à gauche si besoin. C’est simple et efficace. »

Et les résultats sont là,

« la farine de paille ne colle pas au matelas quand on nettoie les logettes, ni aux mamelles pour le nettoyage à la traite et il n’y a pas de formation de bouchons qui boucheraient les caillebotis. »

Antoine Beerens est satisfait du coût de la farine de paille, il ne distingue pas de différence significative par rapport à la sciure de bois et n’a pas besoin de s’équiper pour la distribution.

En conclusion,

« la farine de paille Alda est la solution qui correspond à mes attentes en termes de simplicité et d’efficacité ».

Découvrir le témoignage vidéo d’Antoine Beerens sur la Farine de Paille

Témoignage vidéo de Vincent Bontant (Ferme des Forges) à propos de la Poudre de Chanvre ALDA en logettes matelas

« Au niveau simplicité, coût…Je ne reviendrais pas en arrière ! »

Découvrir le témoignage écrit de Vincent Bontant sur la Poudre de chanvre ALDA